Retour

ATAWAD : Quid de la sécurité ?

atawad

Le terme ATAWAD, acronyme de « Anytime, Anywhere, Any Device » que l’on pourrait traduire en français par « n’importe quand, n’importe où, n’importe quel appareil » désigne une tendance de fond rendue possible par l’hyper connectivité et interopérabilité des devices utilisés par tout un chacun. Cette expression omet cependant un aspect essentiel, qui plus est dans ce cas de figure impliquant hyper connectivité et interopérabilité : la sécurité.

 

ATAWAD : Qu’est-ce que c’est ?

ATAWAD désigne le fait d’avoir accès à ses applications quel que soit le device utilisé, en tout lieu et n’importe quand. A titre d’exemple, si vous regardez, chez vous, en soirée, sur votre TV, un programme sur une plateforme de VOD telle que Netflix, puis que vous continuez le lendemain matin dans le train, depuis votre smartphone, c’est de l’ATAWAD.

« Anytime » sous-tend que vous pouvez accéder à vos applications quel que soit le moment : jour ouvré, jour férié, dans la journée ou au milieu de la nuit. « Anywhere » signifie que vous accédez à ces applications depuis n’importe quel réseau maîtrisé ou non, filaire, wifi, 4G, etc. Quant au « Any Device », il s’applique à tout objet connecté, en premier lieu desquels les PC, smartphones ou tablettes, mais aussi aux montres connectées, smart TV, etc.

Dans un contexte privé, l’ATAWAD est presque devenu une norme. Pour les particuliers, les enjeux en matière de sécurité sont moindres que pour les organisations, et c’est notamment cela qui a contribué à sa normalisation.

 

La question de la sécurité dans un contexte professionnel

C’est dans un cadre professionnel que le concept d’ATAWAD peut s’avérer potentiellement problématique du point de vue de la sécurité. Pour les entreprises et administrations, les enjeux en termes de protection des données ou d’intégrité du système d’information sont difficilement compatibles avec cette hyper connectivité et interopérabilité.

Parmi les défis de l’ATAWAD en entreprise, figure celui des postes non-maîtrisés. Le BYOPC (Bring Your Own PC), est une tendance qui s’est accélérée ces dernières semaines avec le déploiement du télétravail massif en raison du confinement : de très nombreux salariés utilisent leur ordinateur personnel pour accéder depuis chez eux au système d’information de leur organisation, ce qui  pose la question de la conformité du poste accédant à ce système d’information. A défaut de maîtriser le device utilisé par le collaborateur, la DSI doit alors être capable de contrôler la conformité (intégrité et sécurité) de ces postes qui se connectent aux ressources de l’organisation. Il peut s’agir de règles validant, par exemple, la présence d’un antivirus, d’un firewall ou des mises à jour. L’utilisation d’une solution de ZTNA (Zero Trust Network Access) telle que Systancia Gate permet ce contrôle de conformité et d’intégrité.

La question du réseau accédant au système d’information est également à prendre en compte. Le concept d’ATAWAD sous-tend des accès au système d’information depuis un réseau potentiellement non-maîtrisé. Dans ce cas de figure, le ZTNA a également un rôle à jouer. A titre d’exemple, la solution Systancia Gate va permettre un accès sécurisé aux ressources choisies du système d’information, quel que soit le type d’utilisateur et le réseau sur lequel il est connecté, via un accès unique, sans flux entrant et sans ouverture de port.

L’actualité de ces dernières semaines nous montre que ce concept d’ATAWAD est plébiscité par les organisations pour continuer leur activité néanmoins celui-ci doit être accompagné de solutions assurant la sécurité des postes et réseaux non-maîtrisés par l’organisation.

 

 

Ces articles pourraient vous intéresser :

ZTNA : retour sur le concept du Zero Trust

Zero Trust, paradigme d’une défense moderne et agile ?